Sélectionner une page

Logements en coopérative – Crissier 378

Le projet s’articule en deux bâtiments et propose 24 appartements d’utilité publique. Une des particularités de ce projet est sa structure porteuse en paille compactée à haute densité. A l’heure où la préservation du territoire est de rigueur, le projet prend le parti d’utiliser le maximum du potentiel de la parcelle. Une gradation des gabarits permet la création d’un front côté route Cantonale devenant ainsi une barrière contre les nuisances sonore.

Les entrées des immeubles se situent au Nord et sont accessibles par les piétons et cycles. Les espaces extérieurs sont de qualités et majoritairement végétalisé. Entre les deux bâtiments, un espace extérieur collectif est proposé en lien direct avec une salle commune et la buanderie.

La recherche d’une diversité allant du studio au 4.5 pièces a guidé le développement des appartements. Basé sur le système d’évaluation de logements (SEL) de la confédération, les appartements proposés sont rationnels, facile à meubler, au bénéfice d’un éclairage naturel de qualité, respectent la norme pour des construction sans obstacle SIA500. Tous les appartements ont également un espace extérieur sous forme de balcon ou de terrasse.

Structure et façade

La structure porteuse est majoritairement réalisée en bois. Elle repose sur les façades extérieures composées de caissons en bois rempli de fibre végétale (paille) compressée du type « EcoCocon » et sur les murs en béton des noyaux de distribution. Les dalles sont de faible portée 3 à 4m et sont de mixte bois – gravier du type « Lignotrend » afin de répondre aux exigences vibratoires et acoustiques. Le contreventement du bâtiment et la résistance aux actions horizontales (séisme/vent) est également assuré par le noyau des cages d’escalier/ascenseur et par les murs porteurs contreventés des caissons de façade en Bois-Paille.

Le principe de façade est basé sur un système de panneaux porteurs préfabriqués. Ils sont composés d’une ossature bois et d’un remplissage en paille compressée et recouverts d’une couche de laine de bois pour atteindre une performance thermique supérieur ou égale au standard Minergie-P Eco.

Paille et technologie

Grâce à sa structure cellulaire unique, la paille est utilisée dans la construction depuis des milliers d’années. Associée à une technologie moderne d’usinage CNC et de compression à haute densité, le système proposé offre un très haut degré de préfabrication. Les modules s’assemblent parfaitement et sans aucun procédé humide. L’ensemble du bâtiment peut être monté en très peu de temps par rapport à une construction conventionnelle maçonnée.

Pour assurer un assemblage efficace et sans heurts, les panneaux sont identifiés avec un code couleur et un numéro. Après une brève formation, trois charpentiers avec des outils électroportatifs et à main standard peuvent construire 60 m² de mur par jour ou plus du double avec une grue sur site. Un panneau standard de 80 x 280 cm pèse environ 150 kg et se déplace facilement à la main sur un simple chariot à roulette.

Technique du bâtiment

La production de chaleur est assurée par une pompe à chaleur sur sondes géothermiques. Les panneaux photovoltaïques sont prévus en suffisance pour subvenir aux besoins des utilisateurs et alimentent la PAC.

Ventilation en « simple flux ». Des fentes hygroréglables sont mises en œuvre dans les différentes pièces des logements dans les cadres de fenêtres. Elles doivent permettre une amenée d’air frais variable en fonction de l’humidité des pièces et donc des besoins. L’air vicié est évacué par le biais de ventilations mécaniques dans les pièces à dégagement d’eau. Les fenêtres à ouvrants permettent un geste simple et responsable de l’utilisateur pour une aération naturelle.

Durable et responsable

L’ensemble du processus de production et des matériaux qui composent le projet privilégie des matériaux peu transformés, à faible énergie grise et disponibles dans des circuits courts. Les matériaux de base sont à 98% issu de matériaux naturels renouvelables (façade – dalle). En les rendant aussi proches que possible de la nature, on obtient une qualité d’air intérieur élevée sans émission de substances nocives. L’ensemble du système est perspirant ; il permet à l’excès d’humidité de s’évacuer sans ponts thermiques en demeurant étanche à l’air. Les matériaux naturels créent un microclimat intérieur sain avec des températures uniformes – chaud en hiver naturels et frais en été.

Par des moyens simples (faible volumes d’excavation, ratio de surfaces vitrées performent, etc…) et en faisant une large place à la paille et au bois, la construction vise une empreinte carbone minimale tout en restant rationnel et économique.

Client

SCHP (Société Coopérative d’habitation de Pully)

Lieu

Crissier, Suisse

Phase

Concours

Collaboration

Background Architecture

Ecococon